Actualités

Nouvel assassinat d’un opposant politique originaire de Tchétchénie en Autriche !

Nouvel assassinat d’un opposant politique originaire de Tchétchénie en Autriche !

Appelé “Anzor de Vienne”, le blogueur a été abattu près de Vienne dans la soirée du 04 juillet 2020.

Depuis la mise en application brutale du confinement en République de Tchétchénie, Mamukhan Oumarov attaquait le régime de Ramzan Kadyrov de la chaîne YouTube qu’il avait créé récemment (le 20 février 2020) sous le nom de « ANZOR TSCHARTO BECK MARTIN ». Il dénonçait, en langue Tchétchène, de façon très directe, les exactions, les tortures, les crimes du dictateur et des siens. Il mentionnait des faits. Ses interventions s’adressaient personnellement à Kadyrov et à ses proches en des termes très crus. Mamukhan Oumarov était placé sous la protection des autorités autrichiennes. https://www.lemonde.fr/international/article/2020/07/05/un-dissident-tchetchene-tue-en-autriche-deux-russes-originaires-de-tchetchenie-arretes_6045272_3210.html

Cet attentat politique contre un réfugié tchétchène est le troisième en Europe cette année. En effet, dans la nuit du 29 au 30 janvier 2020, le blogueur Imran Aliev, connu sous le nom de « Mansour staryi » a été tué à Lilles. Un autre blogueur, Minkael Malizaev, était apparemment visé par le tueur qui avait insisté pour le rencontrer aussi avant de passer à l’acte et de retourner en Russie. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/21/opposant-tchetchene-tue-a-lille-les-enqueteurs-sur-la-piste-d-une-elimination-rudimentaire_6030277_3224.html

Et, le 26 février 2020, c’est le blogueur Tumso Abdurakhmanov, qui a été victime d’une attaque en Pologne. https://www.alnas.fr/actualite/buzz/un-celebre-blogueur-tchetchene-echappe-a-une-tentative-dassassinat-et-filme-la-scene-video/ Et interview https://www.marianne.net/monde/ma-barbe-c-est-mon-droit-entretien-avec-tumso-abdurakhmanov-l-opposant-blogueur-le-plus-connu

Ces assassinats font « froid dans le dos ». Ainsi, des tueurs peuvent exécuter, en Union Européenne, des individus qui ont obtenus l’asile politique, à savoir une protection, en son sein.  Ces assassinats et agressions, dont plusieurs se sont produites en France, doivent êtres pris en compte lors de l’examen des demandes d’asile des blogueurs et autres opposants russes et tchétchènes. Ces crimes politiques ne peuvent rester impunis. Les autorités européennes se doivent de les dénoncer et de les condamner. Enfin, ils illustrent une fois de plus, s’il en était besoin, la situation de non-droit qui perdure en République de Tchétchénie. Cette situation demeure incompatible avec les accords internationaux signés par les pays européens :  la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et libertés fondamentales, la charte européenne des droits fondamentaux. De fait, les renvois de personnes vers leur région d’origine où les droits fondamentaux ne sont pas respectés devraient être bannis.

Comité Tchétchénie 08/07/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.